Pourquoi j’ai choisi d’embaucher une alternante à l’heure ou l’événementiel est en crise

Voici déjà six mois que Julie a intégré l’équipe d’Invino Event. Que le temps passe vite ! Pourtant, j’ai encore en mémoire l’incrédulité qui se lisait sur certains visages lorsque j’ai pris cette décision l’été dernier : embaucher un étudiant en alternance pour m’accompagner dans la communication d’Invino Event, alors que le secteur de l’événementiel traversait une crise sans précédent ? Quelle folie !

Quelle folie ? Quelle intuition, oui.

Le verre de vin à moitié plein, c’est mieux

Vous commencez à me connaître : de nature optimiste, je regarde vers l’avenir, je mise sur l’avenir, je crois en l’avenir. Si les aides financières de l’Etat ont aussi fait pencher la balance en faveur du recrutement de Julie, c’est surtout mon intuition qui a pesé dans l’équation.

Pour moi, recruter une alternante, c’était donner sa chance à une étudiante et au développement de l’entreprise. A l’heure où l’événementiel œnologique était au point mort (ou presque), il me semblait crucial de pouvoir avancer sur plusieurs projets malgré tout. L’objectif : mieux rebondir. Seul, on va plus vite ; ensemble, on va plus loin.

Bien entendu, je comprends les entreprises devenues plus frileuses dans leurs recrutements d’apprentis. Car bien sûr, c’était une prise de risque supplémentaire. Risque que j’ai modéré en m’assurant de recruter une personne en adéquation avec mes valeurs et ma manière de travailler ; aujourd’hui, Julie et moi formons un binôme sérieux, fiable, soucieux du moindre détail. Loin du « stage photocopie », je lui délègue de réelles missions de marketing/communication autour des animations Invino Event, avec tous les enjeux qui en découlent.

choisir d'embaucher
choisir d'embaucher

A chacun son apprentissage… et des réussites communes !

Julie a du mérite. Mon apprentie découvre le marché de l’emploi sous le prisme de la crise. En dépit de sa jeunesse, elle est en télétravail a minima un jour par semaine, avec toute l’autonomie que cela requiert (et là où, il y a à peine plus d’un an, cette formule était parfois inconcevable pour un salarié).

Elle se découvre et développe une polyvalence qui nous aide à avancer à tous les niveaux, dans toutes nos idées : essor de nos ateliers de dégustation virtuels, optimisation de notre identité visuelle, lancement podcast Vous allez faire sens…ation !, gestion logistique des besoins clients, actions de relations presse… Et des projets nous en avons encore plein d’autres !

En quelques mois, la petite entreprise que je gère dans ce contexte si particulier a su se donner les moyens d’avancer. Une question de karma, de loi de l’attraction, d’ouverture de chakras… on peut lui trouver bien des noms à cette décision. J’ai tendu la main à Julie car j’ai senti que cette jeune étudiante pouvait m’apporter beaucoup sur les plans stratégique et humain. Je ne regrette rien : le renvoi d’ascenseur est là, mon apprentie me le rend bien.

Il y aura toujours des opportunités dans l’événementiel d’entreprise

Dans la promo de Julie, certains étudiants ont vécu une rentrée pleine d’appréhension, n’ayant pas encore trouvé leur alternance alors que les premiers jours de septembre arrivaient. D’autres ont accepté un contrat « par dépit », faute de mieux, faute de trouver le poste qui leur correspond vraiment.

Sur LinkedIn, on voit fleurir des publications de jeunes, créatifs et rivalisant d’imagination, pour se faire remarquer et décrocher le graal : un contrat d’apprentissage qui les propulsera vers la vie active. Malgré la crise qui laisse malheureusement des stigmates au sein de cette génération… Prendre toute une armée d’alternants chez Invino Event ne serait bien sûr pas la solution pour les aider. Mais, crise ou pas, j’ai choisi de donner sa chance à une apprentie efficace et dégourdie. Et cela porte clairement ses fruits.

Khadija BEN AMMAR.

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *