Vous aussi, vous naviguez entre les torrents ?

La nouvelle est tombée : il y a deux semaines environ, nous apprenions que nous serions de nouveau confinés. Cela m’a aussitôt fait penser à une citation, celle de Boris Cyrulnik : « La résilience est l’art de naviguer entre les torrents », autrement dit, la capacité d’un individu à faire face à une situation difficile… qui dure, si l’on prend l’exemple de la situation que nous vivons depuis des mois.

Peu de temps avant les annonces du Président Macron, j’avais refermé les pages de ma dernière lecture : « Aussi fine soit la tranche, elle a toujours deux faces », un ouvrage de Jean-Philippe Ackermann, conférencier optimiste et délégué de la Ligue des Optimistes de France. C’est un témoignage inspirant, plein d’exemples positifs, qui donne envie de prendre sa vie en main.

Prendre sa vie en main. Un précepte que j’applique à mon aventure Invino Event, surtout depuis que j’en ai repris la gérance en mars dernier dans des conditions inédites. Pour être honnête, je ne peux même pas imaginer qu’Invino s’arrête un jour. C’était le « bébé » d’Oliver, son fondateur, je l’ai adopté et je ne le laisserai pas tomber. De ma dernière lecture, je retiens une phrase notamment :

« À ceux qui me posent la question « comment puis-je être heureux avec tout ce qui se passe dans le monde ? », je réponds : « le fait que vous soyez malheureux rend-il le monde plus heureux ? »

Non, bien sûr. En revanche, le contraire est vrai : l’optimisme est contagieux. C’est ce qui m’anime et m’aide à aller de l’avant, à vivre au jour le jour, pour trouver des solutions. Pour qu’Invino Event continue d’avancer. Pour aider les clients en recherche de nouvelles formules d’événementiel. Pour qu’un matin, ça aille enfin mieux ! C’est ça aussi, l’entrepreneuriat. Crise ou pas, on ne doit pas s’oublier : je reste qui je suis, et en bonne professionnelle, je ne brade ni les prix de mes prestations, ni leur qualité. Je me mets en quête de nouvelles solutions.

La résilience s’appuie sur des piliers forts, certains parmi lesquels je me reconnais :

  • « Les actions pèsent plus que les mots» : je fais toujours ce que je dis, je tiens mes promesses et je valorise énormément la loyauté. En cela, je suis heureuse d’avoir réussi, depuis la rentrée, à faire travailler mon équipe, fidèle depuis tant d’années. Je suis aussi fière d’avoir donné sa chance à Julie, mon apprentie, qui fourmille d’envies et d’idées.
  • « Il faut préparer son futur» : aujourd’hui, je me donne les moyens de faire avancer Invino au milieu de tous ces torrents, je me forme, je suis coachée, je travaille ma communication… en prévision de jours meilleurs –et ils viendront, c’est certain !
  • « Il faut savoir se féliciter de ses victoires» : il en est une que je dois à mon intuition, celle de la création de l’Atelier de Dégustation Virtuel dès le mois de mars. Aujourd’hui, c’est une animation œnoludique qui a fait ses preuves. Elle a déjà été plébiscitée par plus de 300 participants qui, tous heureux de se réunir autour d’une dégustation de vin à distance, en oublient qu’ils sont derrière un écran.

Invino Event, c’est tout cela : une équipe incroyable et une bonne dose de convivialité lors de chaque animation. Un accompagnement du client et une motivation sans faille pour réaliser nos prestations. De l’authenticité préservée, alors même que le secteur de l’événementiel entre dans une nouvelle ère !

Aussi fine soit la tranche, elle a toujours deux faces.
À nous de choisir celle qui nous rend heureux et nous pousse en avant.

Khadija Ben Ammar, dirigeante d’Invino Event.